Révision

Publié le par Mr Vandermeulen


 
 
killo.jpg
Je profite de l’occasion pour vous faire découvrir l’excellente illustration de notre bon camarade Killoffer dans le Monde des Livres de ce vendredi 22 février. Un article "La colère de l'éditeur de fonds", revient sur le livre de M. Vigne dont je vous ai parlé la semaine passée. Un petit extrait du journal, en complément d’information :


Paul Otehakovsky-Laurens (PDG de POL)

 

« De 1969 à 1983, avant de créer POL, j’ai travaillé chez d’autres édi­teurs. J’ai ce souvenir précis, ce sera ma seule divergence avec le remar­quable travail d’Eric Vigne, d’une « marchandisation » déjà à l’œu­vre au sein de comités de lecture, où l’essentiel des discussions tournait autour des célébrités à qui il fau­drait demander un livre, n’importe quel livre mais de préférence un roman. Ou bien, quand il s’agissait d’examiner un premier roman, sur­venait à tout coup cette question : « Cela va-t-il intéresser Pivot » ? Il arrivait que la réponse pèse dans la décision finale. Certes, ce cynisme n’avait été ni théorisé ni systémati­sé, mais il était déjà là et il me sem­ble que cela ne datait pas de la veille. Et aussi, plus retorse, moins discernable, cette conviction, des services littéraires aux services de presse, en passant par les services commerciaux, qu’il fallait faire avec les livres douteux, les livres-mar­chandise, « comme si ». Comme s’il s’agissait de littérature, et de bonne. Sans doute, afin de convain­cre l’extérieur, finissait-on par se convaincre soi-même. Cela permet­tait de boucler la boucle, ni vu ni connu, et cela n’était pas moins effi­cace que les techniques de pilonna­ge actuelles. »

Publié dans Révision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mr Vandermeulen 25/02/2008 13:51

Mes enfants, votre attention, s’il vous plaît ! On se tient correctement et on ne papote pas dans le fonds de catalogue ! Kevin ! Range-moi cet e-book ou je confisque ! Nous venons de recevoir la visite de Mme Gillet, collègue de M. Vigne, j’espère que vous saurez vous tenir correctement, n’est-ce pas ?
Le premier que je vois désobligeant, je lui colle cinq heures ! Allez, hop, on retourne en classe des devoirs pour saluer Madame.
Que je sois fier de vous, hein !

Mr Vandermeulen 25/02/2008 10:57

Bravo Pierre ! Excellent exemple qui remettra un petit peu - espérons-le - mon jeune crétin à sa place. On en reparlera quand mon petit neveu aura 26 ans d'ancienneté ! Ah ! Il l'aura sa piscine ! et vous verrez, il trouvera encore de quoi se plaindre ! Heureusement, je ne serai plus là depuis longtemps pour assister à ce triste spectacle !
Dieu ! quel abominable lundi !

pierre maurel 25/02/2008 10:45

alors là vous ne pouviez mieux tomber.
figurez vous que j' ai bossé pour ce cher M.E.L ! enfin, indirectement, en réalité c' était dans une de ces enclaves de la corée du nord (version capitaliste, mais à part ça tout y est je vous assure) sur notre territoire qui porte son nom...
pour vous donner une idée, la caissière la plus ancienne qui bossait là avait 26 ans de boite, et touchait 1030 euros... un jour je vous parlerai du syndicalisme dans cette boite (du quoi ?)... c'est comique, mais alors, comique...
au bout d'un an et demi, j' ai démissionné...

Mr Vandermeulen 25/02/2008 08:57

Oui, tout cela est terrible, mais n’accablons pas Michel-Edouard en lui rappelant ce qu’il ne fait pas, c’est un homme d’action, avant tout, vous le savez, jugeons-le sur ses initiatives, Docteur, comme lorsqu’il échafaude cette belle fronde dirigée contre la loi Lang. Seul contre tous, même M. Attali. Cet homme mérite notre respect, Docteur.
Ceci me fait me souvenir de quelques chiffres que mon petit neveu David m’a confié l’autre jour en geignant : il a calculé quel était le montant de ses rémunérations nettes pour le premier tome de son grand œuvre.
1,5 € de l’heure, m’a-t-il confié.
Il m’arrive de douter de son honnêteté. Peut-on imaginer pareil salaire en Europe occidentale ? Mais ce sont des traites de négriers ! Imagine-t-on un manouvrier sidérurgiste accepter pareil humiliation sans placer quelques têtes au bouts de piques ? Nos caissières elles-mêmes décapiteraient pour plus que cela !
Je vous le dis, Docteur, j’affectionne beaucoup mon petit neveu, il produit dans l’effort et la difficulté, il tente péniblement et maladroitement de suivre mes pas, cela m’émeut quelques fois, mais quand ce petit con – oui, Docteur, vous m’avez bien lu – se plaint de telle façon grossière, et déclame des chiffres aussi loufoques et ridicules, je m’embrase et m’esclaffe.
Et voilà que le café que m’a monté Mlle Van Wellebelle est froid ! Bien, je vous laisse Docteur, cette semaine semble très mal débuter.

Docteur C 25/02/2008 07:59

correction: c'est seulement 140 millions d'euros que le groupe Carrefour a économisé au titre des exonérations de charges sur les bas salaires sur l'année 2007. Inutile d'exagérer les choses Docteur, me dit ma secrétaire. Elle a raison.

Ces négociations ne semblent pas concerner le groupe Leclerc directement, pour des raisons que j'ignore.

Source: Canard Enchaîné du mercredi 20 février 2008, p.3