Monsieur Proudhon [leçon du groupe A #2]

Publié le par Mr Vandermeulen

proudhon2.jpgBonjour, les enfants, aujourd’hui j’aimerais vous parler de Joseph Proudhon. Joseph Proudhon, et non pas Proute donc, Joseph, comme j’en entends pouffer au fond de la classe, est un monsieur que l’on ne lit plus beaucoup pour diverses raisons. Tout d’abord à cause de sa nature : en fait, M. Proudhon est un monsieur un peu colérique, et généralement, on n’aime pas trop lire la prose d’un colérique, parce qu’alors on dit qu’il raconte n’importe quoi, que c’est un colérique. Mais si M. Proudhon était colérique, c’est avant tout parce qu’il était quelqu’un de très sensible. Ses pauvres et braves parents, par exemple, qui étaient vignerons puis brasseurs, furent du jour au lendemain ruinés par un méchant procès, et à cause de cela, M. Proudhon fut contraint de renoncer à ses études. Eh bien cette histoire affecta beaucoup M. Proudhon, parce que, figurez-vous, les enfants : M. Proudhon, il avait envie de continuer l’école. Si, si.

 

Et je ne vous parle pas du jour où M. Proudhon vit son militaire de frère Jean-Etienne se suicider parce qu’à la caserne, son capitaine était trop méchant avec lui. Eh bien, ça aussi cela affecta beaucoup M. Proudhon. Alors vous comprenez maintenant mieux pourquoi il en voulu beaucoup à l’Etat et à l’armée : tout cela l’affecta tellement qu’on ne s’étonne plus qu’il soit devenu un terrible anarchiste, évidemment ! Et voilà pourquoi on ne lit plus de nos jours les livres de M. Proudhon, parce qu’on ne lit plus les anarchistes, ça ne se fait plus. Il faut dire que M. Marx, dans son cruel Misère de la philosophie (c’est un petit livre de M. Marx) n’a pas épargné M. Proudhon, le pauvre auteur de La philosophie de la Misère… on s’est tellement moqué de ses idées que tout cela a laissé des traces. D’autres disent ne pas vouloir lire Proudhon parce qu’il fut, malgré sa connaissance parfaite de l’hébreu, un terrible et passionnel antisémite… C’est tout à fait vrai, mais on semble mieux accepter la judéophobie de M. Marx, peut-être parce que M. Marx était un juif converti, et qu’on n’a jamais vraiment bien compris ce qu’il racontait sur ce sujet…Enfin, bref ! On ne lit plus Proudhon et c’est bien dommage, car un auteur que l’on ne lit plus, c’est un ami qui s’en va… C’est comme un contact qu’on a perdu dans Outlook, c’est… c’est triste et terrible.

 

Publié dans Leçons du groupe A

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

La Danaïde 25/10/2007 11:24

Monsieur le Professeur, sachez qu'il m'a déjà manifesté son intérêt de façon très explicite. J'y ai répondu par la négative. A bien y réfléchir, peut-être que j'ai eu tort: j'aurais déjà validé mon Mémoire avec les félicitations du jury... *soupir* Quel malheur que d'avoir de l'éthique! Parfois, j'aimerais être une calculatrice sans scrupules: c'est moins fatiguant!

Mr Vandermeulen 25/10/2007 09:34

Ma douce enfant, s'il vous plaît, faites attention à ce Humbert, ne croyez pas tout ce qu'il vous dit, j'ai de bonnes raisons de croire qu'il espère des choses de vous...
Quant à vous, Jean, je ne peux répondre à votre question sans risquer d'embarrasser la personne qui est "propriétaire" de ce tatouage... Mais je peux vous donner une piste : c'est un rebelle, en effet.
Attention avec les 4As, Jean, trop d'idées n'est pas bon...

jbgg 25/10/2007 06:19

Mr vandermeulen, malgré votre vie sans doute tumultueuse je doute que ce tatouage soit le vôtre. N'appartiendrait-il pas à ce rebelle à barette dans les cheveux qui sévit à la nouvelle star académie, ou un truc dans le genre à la tv? lui-même qui arborait déja un tatouage jean d'ormesson pour faire le malin?
Cela dit je ne connais pas ce colérique Proudhon mais vous me donnez envie de le lire. J'espère que ça se lit facile, comme un polar. Ou comme une bd. (à ce propos, j'ai essayé de lire un 4as l'autre jour, ben c'est vachement dur!)

La Danaïde 24/10/2007 23:09

Et aller, une deuxième couche de fayotage (si avec tout ça j'obtiens pas 16 de moyenne!...):Humbert Humbert a qualifié votre ouvrage de "joyau de la crapulerie triomphante". Il m'a remercié de lui avoir fait découvrir, et je parie que d'ici peu, des photocopies vont circuler dans toute la fac de Lyon II!!!

La Danaïde 24/10/2007 15:18

(La Danaïde, à elle-même): Ah! je savais bien que ça valait le coup de fayoter!!